• Sur ce marché hebdomadaire, comme sur tous les marchés de Turquie,

    on rencontre les colporteurs, qui vendent tout et n'importe quoi, sur leur étal roulant. 

    Souvent des retraités, quelques fois des jeunes et aussi des auxiliaires de police

    dont on sait qu'ils sont là, mais personne ne les connaît.

    Leur présence dissuade pickpocket et voleurs à la tire, dans ces lieux 

    d'affluence énorme.

    ***

     

    .Ici ce jeune homme vend tous les machins en ...icide, contre mites, rats, souris, insectes de tous genres.

    Colporteurs et diverses choses

    Sur les 2 photos suivantes, c'est le bric à brac:

    épingles à linge, ciseaux, élastiques, ramasse-miettes, bougies etc ......

    Colporteurs et diverses choses

     

    Colporteurs et diverses choses

    Là, ce sont des güveç.

    C'est le nom de la marmite en terre, à poser directement sur le feu,

    et des recettes de cuisine qu'on y mijote.

    L'authentique güveç est celle qui est gris-jaune, toute seule au milieu.

    Colporteurs et diverses choses

    ***

     

    La parapharmacie n'est pas absente du marché:

    Très large éventail d'huiles essentielles :

    Colporteurs et diverses choses

    et même un anti-inflammatoire naturel en usage externe,

    ou pour les ulcères d'estomac en mangeant un peu de sa pulpe.

    Ce sont des racines de .........

    Colporteurs et diverses choses

    ...... mandragore.

    A consommer avec parcimonie, car elle peut provoquer des hallucinations

    et à plus forte dose une narcose.

    Autrefois, elle était utilisée pour endormir les malades avant une opération.

    J'ai acheté celle du dessus, pour mon dos.

    Extrêmement efficace.

    ***

    Et puis, comme la faim commençait à se faire sentir, j'ai mangé des sarma.

    Ce sont des feuilles de vigne farcies.

    En accompagnement, du yaourt 

    Colporteurs et diverses choses

    Et en boisson, l'inévitable thé

    On le prépare dans un semaver

    Colporteurs et diverses choses

    Au-dessous, le charbon de bois, au-dessus l'eau, et dans la coupelle on pose la théière.

    Quand l'eau bout on la verse sur le thé, et ça infuse......................!

    Pour le service,  plus ou moins  de thé dans le verre (selon la force désirée)

    et on complète le niveau avec l'eau du semaver, gràce au robinet.

    Et un serveur hyper adroit slalome à travers la foule, pour nous servir.

     

    Colporteurs et diverses choses

     

    Plus loin, dans une autre rue, c'est le dessert 

    Colporteurs et diverses choses

     

    A l'ombre d'un parasol, enveloppé dans des tissus blancs et couvert d'un sac en toile de jute humide,

    c'est un énorme bloc de ..... neige !

    Le vendeur râcle la neige avec un verre doseur, et l'arrose au choix de sirop de cerise ou de mûres noires.

    Pas les mûres du roncier, mais celles de l'arbre.

    Colporteurs et diverses choses

    Et voilà, il n'y a plus qu'à déguster.

    Et quand il fait très chaud, c'est plus désaltérant qu'une glace.

    Colporteurs et diverses choses

    Après 4heures de balade sous le cagnard et dans la cohue, je suis flapie.

    Je vais emprunter cette superbe moto rouge pour rentrer chez moi !!!

    Colporteurs et diverses choses

    Euh, tout compte fait, je vais prendre le bus !

    En l'attendant, je vois ce panneau:

    Colporteurs et diverses choses

    Ce "toulet" qui se veut compréhensible des étrangers est des plus insolites et drôle .

    (en turc on écrit : tuvalet, rien à voir)

    ***

     

    Fin de cette balade au marché de Tire.

    J'ai essayé de montrer une atmosphère, une ambiance, mais plus vue de l'intérieur du pays,

    qu'en touriste.


    25 commentaires
  •  

    Souvent les marchands vendent des marchandises hétéroclites, comme ici:

    des balais, de la lessive et des citrons

    Un passant vient d'acheter cette espèce de sac à 2 poches.

    On le pose sur le dos d'un âne ... et on remplit les poches, l'âne étant la poussette de marché.

    C'est utilisé pour les petits objets, car les bêtes sont équipées de paniers latéraux: image archi connue.

    Dans une autre partie du marché, un artisan vend des objets en feutre.

    Le feutre est fait avec des poils de chèvre tassés.

    Autrefois, les artisans utilisaient de lourds pilons pour écraser les poils de chèvre.

    C'était un métier épuisant.

    Maintenant ce sont les machines qui le font.

    Le feutre est ensuite "laminé" selon l'épaisseur voulue.

    J'ai vu des dessus de lit presque transparents.

    A noter que ce feutre est léger, chaud et ne sent rien du tout !!!

    Gamme anti froid :

     

     

    Toujours dans le rayon habillement:

    Du moins chaud, mais un plus ...... hot

     

    Et du plus habillé

     

    Encore dans un autre secteur du marché, les quincaillers étalent leurs produits

    Tout ce qu'il faut pour travailler la terre

    Le marché de Tire : les non comestibles

    Et pour les bergers qui vont faire paître les chèvres et moutons dans les montagnes:

    des clarines

    Le marché de Tire : les non comestibles

    Des colliers de défense pour ces énormes chiens de berger :

    les kangal.

    Ils sont destinés à la protection du troupeau, des bergers et des chiens de troupeau.

    Pour offrir moins de prise aux dents des loups et des ours, les bergers leur taillent le oreilles au ras du crâne

    et leur mettent ce collier autour du cou

    (Photo prise sur le net)

     

    Le marché de Tire : les non comestibles

    Le marché de Tire : les non comestibles

    Et pour compléter la panoplie de défense, pourquoi donc ne pas acheter des pièges à ours ou à loups ???

    Le marché de Tire : les non comestibles

     

    La suite: les colporteurs


    31 commentaires
  •  

    On trouve les mêmes légumes que sur n'importe quel marché.

    (Au milieu, c'est un genre de lavande sauvage, une fois cuite on la mange froide en salade,

    ou avec du yaourt plus ou moins aillé. Un régal !!!)

     

     

     

    La dame debout vient d'acheter des prunes vertes.

    C'est une variété qui se mange ainsi.

    Elles ne sont pas du tout acides et extrêmement juteuses.

    La vendeuse a teint ses mains au henné.

    Mais il est des choses plus curieuses, comme cette machine à griller les graines de tournesol.

    On charge par en haut

    et on récupère en bas les graines grillées et toutes chaudes

    Pareil avec les pois chiches 

    Les Turcs aiment bien grignoter :)

    Café torréfié, moulu et vendu dans la rue.

    Et le pain aux diverses farines, dont la farine de pois chiche, spécialité locale.

    En bas à gauche

    Ce pain est délicieux !!!!

    La suite: les non-comestibles du marché


    30 commentaires
  •  

    Des chalands plus ou moins pressés ....

    toujours à l'affût du plus frais, du meilleur et du moins cher,

    comme partout 

    Des chalands

    Certains à petits pas ..... très petits pas

    A petits pas

    D'autres un peu plus rapides

    Un peu plus vite

    D'autres qui s'arrêtent

    ...hésitant .... 

    Arrêt

    ... ou  pensive ...

    Seule et pensive

    ... voire perplexe ...

    Perplexe

    ... ou pour blablater devant un étalage.

    Blabla

    Certains refont le monde ......

    Je dois dire que généralement (sauf en ville) les femmes ne vont pas au café.

    Elles n'y sont pas interdites et n'en seraient pas chassées, mais se sentiraient gênées au milieu de cette foule masculine.

    Le thé y est bu en quantités astronomiques.

    Le café est le lieu incontournable si l'on veut savoir ce qui se passe dans le village ou le quartier.

    Comme partout ailleurs, le café c'est aussi Radio-Cancan

     

    Terrasse de café

     

    Terrasse de café

    Ceux-là sirotent leur thé derrière l'étal.

    Buveurs de thé

    Un monsieur, son pocho enroulé en turban, me demande de le prendre en photo.

    Un vrai plaisir.

    Il était loquace  et très drôle.

    Monsieur au pocho

    Plus loin, une artiste occupée à croquer un marchand sous son parasol

    Artiste

    Et un autre monsieur qui a voulu que je l'immortalise.

    Là pas de sourire: se faire tirer le portrait est une chose sérieuse !!

    Monsieur au bonnet

     La suite: Etalages en tous genres et produits en vente


    25 commentaires
  • Au printemps 2010, j'étais déjà allée dans cette bourgade qui a hébergé Alphonse de Lamartine pendant un temps.

    Trois ans après, sa maison est dans le même état. (lien sur un billet d'avril 2010)

    Tire est une bourgade, au sud d'Izmir, réputée dans toute la région égéeenne pour son marché hebdomadaire.

    Seuls les fermiers de la soixantaine de villages alentour, viennent vendre leurs productions.

    Fraîcheur garantie.

    Le marché occupe tout le cœur de la bourgade: pas une ruelle, pas une impasse sans étalages.

    Ce marché, bien qu'envahi de touristes est à vocation uniquement autochtone.

    Ne soyez pas surpris des visages rudes des locaux et de leurs vêtements, ce sont des cultivateurs.

    (Aucune ironie dans mes propos, bien au contraire, car leur vie est rude et très difficile).

    Outre les produits de consommation de bouche, les artisans locaux, eux aussi, vendent leur fabrication

    Dans ce 1er billet, quelques vues générales du marché.

    Scènes de marché

    La dame penchée vend des olives et de l'huile de son oliveraie.

    A côté d'elles 2 vieilles copines se retrouvent et ont plein de choses à se raconter

    Le marché de Tire

     

     C'est aussi l'occasion pour les mendiants et estropiés de toutes sortes de gagner quelques piécettes.

    Une d'entre elles me voyant avec sac à dos et apn autour du coup m'a interpelée :

    "Money, money ..."

    Morte de rire !

    L'anglais est vraiment une langue internationale 

    Le marché de Tire

    Ici 2 copines sirotent l'incontournable thé en attendant le chaland.

    Olives, pommes de terre et tranches de citrouilles.

    La vente est un prétexte à jacasser.

    Le marché de Tire

    Vue générale de l'entrée du marché.

    Sur son chariot surchargé, ce jeune homme vend des transistors, torches électriques etc ....

    Le marché de Tire

    Une terrasse de café coincée entre les étalages.

    Comme partout ailleurs, on y refait le monde.

    Le marché de Tire

    A l'entrée d'un ancien hammam transformé en exposition artisanale :

    dans la boîte vitrée, des simits enrobés de sésame

    Fermuar ???

    Fermetures éclair à vendre et/ou à poser (sur place)

    Le marché de Tire

    Une des rues du marché.

    Dur dur d'y circuler, alors pour les photos ......

    (La suite: Quelques portraits au hasard)


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique